Défunt khalife de Serigne Abass Sall : Serigne Mansour Sall, un amoureux de la science islamique

0
182
Advertisement

La famille de Serigne Abass Sall de Louga est endeuillée suite au rappel à Dieu de son Khalife, Serigne Mansour Sall, un homme multidimensionnel. Après 31 ans de khalifat, le guide religieux, décédé dans la nuit de lundi à mardi, a été inhumé hier à Louga, près du mausolée de son père.

C’est tard dans la nuit de lundi à mardi, vers minuit, que la nouvelle du rappel à Dieu de Serigne Mansour Sall, Khalife de la famille de Serigne Abass Sall de Louga, a été rendue publique. Décès survenu à Dakar et qui a vite fait le tour de la ville de Louga. Le guide religieux a quitté ce bas monde à l’âge de 81 ans, après 31 ans de Khalifat. Malgré l’heure tardive, des fidèles et sympathisants ont afflué au domicile familial situé au quartier Santhiaba Nord, devenu un point d’attraction.

Publicité

Né en 1940 à Saint-Louis, Serigne Mansour Sall est le premier Khalife de Serigne Abass Sall depuis juillet 1990, suite au rappel à Dieu de ce dernier. Il a fait ses débuts à l’école coranique dans la même ville auprès de Serigne Mamour Ndiaye avant de poursuivre, plus tard, ses études en Tunisie et dans d’autres pays arabes, indique son neveu Mansour Gaye. Et c’est à l’université de Sorbonne en France qu’il a obtenu son doctorat en philosophie islamique.

Devenu Khalife de son père, Serigne Mansour Sall avait fait de la science islamique sa priorité dans ses discours mais aussi dans ses actes de tous les jours. « Il incitait les musulmans à recourir à la science islamique pour expliquer les phénomènes car il était convaincu que toute la vie s’articulait autour de cette source », témoigne Mansour Gaye.

Intellectuel parlant aussi bien le français que l’arabe, le défunt Khalife était connu pour son ouverture, son sens du dialogue et ses étroites relations avec les autres foyers religieux. Il a su accomplir sa mission et préserver le legs de son illustre père. Il a été inhumé, hier, dans la matinée aux environs de neuf heures à l’esplanade de la mosquée de Serigne Abass Sall.

Serigne Cheikh Ahmet Tidiane Sall, nouveau Khalife

  Le deuxième Khalife de feu Serigne Abass Sall de Louga est connu. Il s’agit de Serigne Cheikh Ahmet Tidiane Sall. Né en 1949 à Saint-Louis, celui qui a été initié très tôt à l’enseignement du Coran par son père a fait un parcours l’ayant mené dans plusieurs pays arabes sur les recommandations de son père, Serigne Abass Sall. De l’Egypte en passant par la Libye où il a étudié les sciences islamiques, Cheikh Ahmet Tidiane Sall est rentré à Louga dans les années 1980 au moment où Serigne Abass Sall avait fini de créer l’Institut supérieur islamique « Al Hanafiyyatou ». Nommé Directeur de l’établissement, il y restera jusqu’à sa retraite pour se consacrer à la famille de son père : « il était à la fois le secrétaire du défunt Khalife qu’il représentait partout à Louga et s’occupait bien des affaires familiales », renseigne son neveu, Mansour Gaye. Connu pour son langage de vérité, sa rigueur dans l’interprétation fidèle du Coran, le nouveau Khalife, qui ne rate aucune heure de prière à la mosquée selon les confidences, est présenté comme un homme ouvert et très à cheval sur l’enseignement prophétique.

Le Soleil

Pub