Damien Tarel s’explique enfin : « Pourquoi j’ai giflé Emmanuel Macron »

0
1135

Mardi dernier, lors d’une visite dans le Drôme, Emmanuel Macron a été giflé par un certain Damien Tarel. Âgé de 28 ans, cet homme est un passionné, qui est également très impliqué dans la lutte contre l’avortement. Après son agression sur le président français, il s’est expliqué lors de son audition.

Les images de la gifle reçue par le président français, Emmanuel Macron, ont fait le tour du monde. Mais qu’est ce qui a bien pu motiver ce geste de son agresseur Damien Tarel ? Lors de son audition par le juge, il a donné une explication.

« Quand j’ai vu son regard sympathique et menteur qui voulait faire de moi un électeur, j’étais rempli de dégoût. J’ai vu des gens se faire expulser par la gendarmerie, ça m’a donné un sentiment d’injustice. Je pense que ma réaction était un petit peu impulsive mais mes paroles ont un impact pour Macron, tous les gilets jaunes et les patriotes. Je pense que Macron représente très bien la déchéance de notre pays. Il avait une démarche élective, ce qui m’a déplu », a-t-il lâché face au juge, rapportent BFM et Télé Loisirs.

D’après lui, cette gifle à Macron n’a pas été préméditée, mais il l’a fait de manière instinctive. « J’ai agi sans réfléchir », a-t-il ajouté.

Concernant son cri « Montjoie, Saint-Denis ! », il affirme qu’il ne s’agit pas d’une référence au film comique Les Visiteurs mais bien un cri de ralliement. « Ça fait référence au cri de ralliement des chevaliers, c’est un slogan patriote. La chevalerie est une voix. Je doute que si j’avais convoqué Emmanuel Macron à un duel à l’épée au lever du soleil, il aurait répondu », a-t-il encore affirmé.