Crise scolaire : La “Coalition Nationale pour l’Education pour Tous” appelle à une situation scolaire et universitaire apaisée

0
724

Fidèle à ses missions de veille et d’alerte ,la Coalition Nationale pour l’Education pour Tous du Sénégal ne cesse d’œuvrer  pour un système éducatif performant de qualité .

Depuis plus d’une décennie , nous n’avons ménagé aucun effort pour un espace scolaire et universitaire stable et à cet effet nous avons pu organiser des foras et des pré-assises sur la prévention et la gestion des crises au sein de l’école et de l’Université .

En notre qualité de membre du bureau du comité national dialogue social secteur de l’éducation en rapport avec d’autres bonne volontés soucieuses du devenir de notre école , nous avions pu envoyer des messages forts au Gouvernement et aux organisations syndicales enseignantes en vue de trouver une issue heureuse à cette crise de l’école qui ne fait que trop durer .

Avec les concertations partenariales annuelles de 2017 sur la consolidation de la confiance au service des performances scolaires tenues à  la veille de la rentrée scolaire à Saly avec l’ensemble des acteurs ,nous étions rassurés pour une année sans perturbations .

Malgré la situation d’accalmie et de turbulence zéro connue l’année dernière et vivement appréciée par tous les acteurs , nous sommes présentement inquiets par des soubresauts qui profilent à l’horizon .

Cette semaine les différents cadres syndicaux comme la FEDER ,le Cusems, le Saems Cusems sont entrain de dérouler leur plan d’action avec des séries de grèves et de débrayages .

C’est  pourquoi, nous lançons un vibrant et solennel appel et dans cette optique nous demandons :

au gouvernement : un respect strict des accords signés et plus de coordination, de synergie et de communication entre les différents ministères  qui sont directement concernés par la crise à savoir l’Education Nationale, les Finances, la Fonction Publique, le Travail, l’Habitat, etc…

aux organisations syndicales : de lâcher du lest  en levant les mots de grève , tout en poursuivant les négociations afin que le quantum horaire qui est indispensable pour la  qualité de l’éducation soit respecté

aux médiateurs et facilitateurs : d’harmoniser leurs positions pour plus de résultats pour l’intérêt supérieur et exclusif de l’école et des élèves.

Pour le Bureau Exécutif National

                                                                              Le Président Siléye Gorbal Sy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here