Covid-19 en Chine : 1,7 million d’habitants confinés dans la province de l’Anhui

180
Advertisement

Deux cantons, Sixian et Lingbi, ont annoncé des confinements. Les habitants ne peuvent pas sortir de leurs domiciles, sauf pour se faire tester. Le ministère chinois de la Santé a signalé, ce 4 juillet, 287 nouveaux cas positifs pour la province de l’Anhui, ce qui porte le total à plus d’un millier pour la province, ces derniers jours.

Le gouverneur de la province de l’Anhui, Wang Qingxian, a exhorté les autorités à « mettre en oeuvre un dépistage rapide » ainsi qu’une mise en quarantaine et un signalement des cas dans les plus brefs délais. La province voisine du Jiangsu a également rapporté lundi 56 nouveaux cas dans quatre villes. Le nombre de cas est toutefois très bas en Chine comparé aux autres pays.

Limiter la circulation du virus au maximum

L’économie chinoise se remet lentement du confinement de Shanghai, levé début juillet après plusieurs mois. Les autorités entendent limiter la circulation du virus au maximum en raison des ressources médicales limitées dans certains endroits et du relatif faible taux de vaccination chez les personnes âgées. Elles pratiquent donc de grandes campagnes de dépistage, des quarantaines obligatoires et des confinements dès l’apparition de quelques cas.

Quarantaine réduite à dix jours

Seul assouplissement notable pris ces dernières semaines par les autorités : la quarantaine à l’arrivée en Chine est désormais réduite à dix jours, contre au moins vingt-et-un initialement.

RFI

Publicité
Pub