Coronavirus – les “Fake-News”, l’autre virus qui risque de devenir une “infodémie” (Par Yero Guisse)

0
121

Alors que de nombreux pays du monde ont confiné leur population ou décrété l’état d’urgence avec des couvre-feux pour endiguer la propagation du nouveau coronavirus, les fausses informations continuent de circuler dans le monde entier.

Il est d’abord important de savoir que l’expression anglaise « fake news » signifie « fausses nouvelles ». Elle désigne des informations fausses, des infos qui, souvent, sont volontairement truquées. Si certaines personnes créent et partagent délibérément du contenu mensonger, à des fins personnelles ou de création de trafic pour leurs médias, d’autres relaient des affirmations sans savoir qu’elles sont fausses et donc sans « malveillance ».

Récemment, l’Organisation Mondiale de Santé (OMS) a qualifié les fausses informations comme étant une « infodémie massive » c’est-à-dire des fausses informations qui se propagent à l’échelle mondiale en même temps que le Coronavirus.

Force est de constater qu’en  cette période d’épidémie, les fausses informations sont partagées en masse sur les réseaux sociaux et sont malheureusement reprises par certains sites internet. Une partie non négligeable de ce flux continu est constituée d’infox : des informations dont l’origine n’est pas explicite, qui ne sont pas validées par une institution et qui sont diffusées le plus souvent par les réseaux et médias sociaux et sites d’information en ligne, sous forme de courte vidéo ou d’image parfois assortie de texte.

Il faut aussi tout souligner que les « fake news » sont rarement tout à fait justes ou tout à fait fausses ; à propos de santé, elles correspondent parfois à des tentatives de désinformation intentionnelles. Il peut s’agir d’informations sorties de leur contexte, de généralisations hâtives, ou d’interprétations subjectives présentées comme des faits.

En situation de crise, leur transmission peut être motivée par la volonté de partager le sens que l’on donne à l’événement dans une atmosphère d’angoisse, de diffuser ses idées concernant la manière dont l’épidémie devrait être gérée, ou de faire connaître un moyen de prévention ou de traitement que tout le monde espère.

Au Sénégal, les fausses informations sur la pandémie ont d’abord concerné l’origine du virus et de la transmission liée aux habitudes culturelles, l’insuffisance des modes de prévention, les traitements par la pharmacopée locale ou par des remèdes populaires, la protection par les religions.

Ce phénomène a surtout pris de l’ampleur sur les réseaux sociaux notamment sur WhatsApp où les enregistrements audio et des vidéos sont partagés massivement et malheureusement certaines personnes croient à ces fausses infos et les partagent à leur tour. Cettepropagation inquiétante des fake news risque de devenir une véritable «infodémie» plus grave même que la pandémie du Covid_19.

Pour mieux comprendre comment identifier les « Fake News » et de ne pas tomber dans l’erreur, nous vous suggérons une contribution que nous avions faite en novembre 2018.

Voici le lien : https://www.yeroguisse.org/technologie-et-medias/fake-news-les-10-conseils-pour-identifier-les-fausses-informations/

Yero Guisse / Blogueur

Facebook Comments