Coronavirus – au Vietnam, une commune près de Hanoï placée en quarantaine

0

Au Vietnam, Son Loi, commune située près de Hanoï, a été placé en quarantaine, jeudi 13 février, après la découverte de plusieurs cas de coronavirus. C’est une première au Vietnam.

Le ministère vietnamien de la Santé a tranché : Son Loi, commune de 10 000 habitants dans la province de Vinh Phuc, à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de la capitale Hanoï, est mis en quarantaine pour une période de 20 jours, à compter de jeudi 13 février. La raison : la découverte de nouveaux cas de coronavirus et la crainte d’une propagation plus importante encore.

Seize cas recencés au Vietnam

Six premiers cas de coronavirus ont été découverts dans cette commune. Le Covid-19 s’est répandu via une femme qui était partie en formation dans la ville de Wuhan, berceau de l’épidémie en Chine. L’infection a d’abord touché sa famille, puis ses voisins. Parmi les malades, on compte un bébé âgé de seulement trois mois. Depuis, le nombre d’infectés à Son Loi est passé à onze, sur les seize cas recensés au Vietnam.

Les autorités locales ont donc décidé de placer le village en quarantaine. Des postes de contrôles ont été installés autour de Son Loi et les habitants sont priés d’éviter les rassemblements et les compétitions sportives. Des agents en combinaison de protection vaporisent du désinfectant sur le peu de véhicules autorités à entrer dans la zone.

Les autorités vietnamiennes répandent des désinfectants chimiques dans laprovince de Vinh Phuc pour endiguer la propagation du Covid-19.

Les autorités prennent mesure sur mesure

Les villageois, eux, ne craignent pas pour l’instant de pénurie de nourriture. Beaucoup de maisons possèdent un lopin de terre cultivé. En revanche, les habitants qui travaillent en dehors de la zone d’isolement s’inquiètent ; les autorités leur verseront une faiblement compensation de 1,60 euro par jour et par personne.

Le gouvernement vietnamien a pris d’autres mesures au niveau national. A Hanoï et à Ho Chi Minh, dans le nord et dans le centre du pays, plusieurs sites ont été reconvertis en hôpitaux et centres de confinement. Par ailleurs, les vols à destination et en provenance de Chine occidentale ont été interdits et les trains de voyageurs ont été stoppés. Sont également suspendus les nouveaux visas touristiques pour les ressortissants chinois ou étrangers qui ont séjourné en Chine ces deux dernières semaines.

Facebook Comments