Copa America : le discours plein d’émotions de Lionel Messi après le sacre

0
304
Advertisement

La malédiction a été enfin brisée ! Cinq ans après avoir frôlé la victoire finale de la Coupe du Monde 2014 et à deux reprises (2015, 2016) celle de la Copa America, Lionel Messi a enfin gagné un trophée majeur avec l’Argentine. Dans l’enceinte mythique de Maracana et grâce à un but d’Angel Di Maria à la 22ème minute, la Pulga a en effet remporté son premier Copa America après presque 16 années avec l’Albiceleste. Naturellement au bord de l’extase, Lionel Messi a fondu en larmes après le coup de sifflet final de la rencontre. Une véritable délivrance pour l’attaquant qui a partagé son bonheur devant les médias quelques instants plus tard, en saluant notamment le travail de ses partenaires.

«C’est fou, le bonheur que je ressens est inexplicable. J’ai parfois été très touché mais je savais qu’à un moment donné, ça allait arriver. J’avais beaucoup de confiance dans ce groupe qui est devenu très fort depuis la dernière Copa America. Ce sont de très bons gars, qui vont toujours de l’avant, qui ne se plaignent jamais de rien. On a passé beaucoup de moments enfermés, mais l’objectif était clair et nous avons réussi à être champions. Le bonheur est immense. Plusieurs fois, j’en ai rêvé. J’ai pensé à ma famille à la fin du match. Plusieurs fois, nous avons dû souffrir, partir en vacances et passer les premiers jours tristes. Cette fois, c’est différent. Nous ne réalisons toujours pas que nous sommes champions, ce que nous avons accompli. Mais je pense que ce sera un match qui entrera dans l’histoire, pas seulement parce que nous avons gagné la Copa America, mais aussi parce que nous avons battu le Brésil sur son sol», a lancé La Pulga.

Publicité

Euphorique, le joueur libre depuis quelques jours, puisque son contrat avec le FC Barcelone a pris fin, y a toujours cru, même dans les moments les plus difficiles : «nous devons profiter de cet élan, de ce nouveau souffle. Je leur ai dit qu’ils allaient être l’avenir de l’équipe nationale et je ne me suis pas trompé. Ils l’ont prouvé, et aujourd’hui nous sommes champions. On m’a dit que les gens faisaient la fête partout. Je tiens à remercier les habitants de Rosario pour la reconnaissance qu’ils m’ont accordée au Monumento (Monument national au drapeau situé à Rosario, où un maillot géant floqué du 10 a été projeté sur la façade, ndlr). J’ai dit à Fideo (Di María) qu’aujourd’hui, il allait prendre sa revanche et c’est ce qui est arrivé. Je veux partager tout ça avec ces coéquipiers qui tant de fois l’ont frôlé et ne sont jamais parvenus à l’atteindre. Cette victoire est aussi pour eux.»

Pour finir, Lionel Messi a avoué que c’était un soulagement, lui qui a souvent été critiqué pour ne rien avoir gagné avec l’Argentine. «J’avais besoin de me débarrasser de cette épine pour pouvoir réaliser quelque chose avec l’équipe nationale, j’étais très proche depuis de nombreuses années. Je savais qu’à un moment donné ça allait tourner dans le bon sens, que ça allait arriver. Je pense qu’il n’y a pas de meilleur moment que celui-ci. Je sens que Dieu a gardé ce moment pour moi, contre le Brésil en finale et dans son pays. Tout le mérite revient à Lionel (Scaloni, le sélectionneur). Il a toujours voulu le meilleur pour l’équipe nationale. Il a su nous transformer en une équipe gagnante et il mérite le respect de tous», a-t-il conclu, avant de partir sur Instagram partager sa joie avec un message… plein de points d’exclamation : *«Quelle belle folie ! C’est incroyable, merci mon Dieu ! Nous sommes champions la c***tte à sa mère ! Allez putain !» Aux anges Lionel Messi.

Pub