Contrôle Parlementaire, un rôle des députés (Par Aliou Koumé)

0
133

La meilleure garantie contre la corruption, c’est le contrôle du peuple, disait Thomas Sankara. Ce sont les parlementaires du pouvoir comme de l’opposition qui sont investis du mandat de représentant du PEUPLE. De ce fait, ils doivent dignement contrôler le Gouvernement.

Cette fonction, appelée Contrôle Parlementaire ou Contrôle du Gouvernement, est l’ensemble des moyens que disposent les députés pour analyser, surveiller, discuter et vérifier l’activité du gouvernement en toute honnêteté et dans la paix. Elle est l’une des missions essentielles du Parlement.

En effet, les parlementaires sont appelés non seulement à voter des lois, représenter le Peuple mais aussi ils ont un droit de regard sur l’action du gouvernement. Ils détiennent tous les pouvoirs pour contrôler l’action du gouvernement. Agissant au nom et dans l’intérêt du peuple, ils doivent prendre toutes leurs responsabilités afin de bien contrôler le gouvernement. A cet effet, ils peuvent s’assurer que la politique et l’action du gouvernement répondent aux préoccupations du peuple car ils ont le droit à l’information, à l’investigation et à la limite mettre en jeu la responsabilité du gouvernement (N’est-il pas de caractère purement politique ?). Donc, ils attirent l’attention du gouvernement sur l’application de ses politiques.

A travers cette fonction, les députés jouent un rôle fondamentalement en faisant la lumière sur les opérations gouvernementales où les politiques publiques et l’action du gouvernement seront ouvertes à l’espace public. Ainsi, le peuple sera au diapason car ce qui se manifeste au sein de l’hémicycle sera débattu dans les foyers, places publiques, etc. Aussi, en examinant les dépenses publiques, les députés peuvent dénoncer les gaspillages. Enfin, face à l’éventuel abus de pouvoir et comportement arbitraire de la part du pouvoir, ils doivent se prononcer.

Cependant, le contrôle parlementaire doit faire fi des intérêts crypto-personnel ou clivages politiques. Les parlementaires peuvent poser des questions aux autorités exécutives avec respect ; et ces dernières sont tenues d’y répondre avec clarté. Si cette fonction se fait dans les règles de l’art, elle sera un des éléments fondamentaux de la régulation du jeu démocratique. Dans le règlement Intérieur de l’Assemblée nationale, il est dit :

« Le député, élu du peuple, est un représentant qualifié de la Nation. Le prestige et l’autorité de l’Assemblée nationale, incarnation de la souveraineté populaire, sont les garanties d’une démocratie véritable. L’Elu du peuple a des obligations de rigueur morale, d’intégrité, de droiture et de dignité qui doivent se refléter dans son comportement et sa vie de tous les jours. Ces exigences imposent un statut à la dimension de ses responsabilités.

L’Assemblée nationale doit lui garantir des conditions de travail satisfaisantes et les services de l’Etat, assistance respect et considération ».

En somme, les parlementaires du pouvoir et de l’opposition doivent se respectées pour pérenniser la démocratie. Toutes les deux parties représentent le PEUPLE.

Aliou KOUME

koumemabel@gmail.com

Facebook Comments