Contribution : Sonko, un anti-patriote (Par El Malick Seck)

0
545

Les dernières sorties d’Ousmane Sonko ont fini par édifier les sénégalais que celui-ci n’aime pas son pays. Il est simplement à la recherche de gloire et réputation personnelle. Chacune de ses sorties prouve à suffisance qu’il est contre les intérêts du pays. La dernière en date est l’attaque qu’il a perpétrée contre l’ouverture de l’AIBD.  Au moment où tous les sénégalais sont fiers de ce bijou, il est pratiquement le seul leader politique, opposition y compris, à souligner quelques retards sans grand enjeu sur les activités du nouvel aéroport qui fonctionne pratiquement à merveille, exceptés quelques couacs excusables et qui seront vite réparés.  

Ousmane Sonko n’est pas le patriote qu’il prétend être. Alors qu’il décrie la France et les entreprises françaises (en refusant de prendre du carburant chez Total), il n’a pas hésité pourtant à se rendre dans ce pays pour organiser la cérémonie de dédicace de son livre. Un bon patriote aurait fait ce lancement chez les siens au Sénégal. D’ailleurs, le livre est devenu un navet et seulement quelques centaines d’exemplaires ont été vendus. Il dit lutter contre les puissances étrangères, pourtant il a affirmé il y a quelques semaines, qu’il s’est rendu à l’ambassade des États-Unis, pour parler (mentir devrait-il dire) de la situation du pays. Il court les chancelleries des grandes puissances pour raconter des histoires et des contrevérités partout. Pourtant dès le lendemain, il se met à brocarder les pays occidentaux qui travaillent en parfaite synergie avec le Sénégal.  

Celui qui est devenu député par le plus fort reste (donc les dernières miettes distribuées par le législateur) n’a plus de leçon à donner à quiconque. Il y a quelques semaines, l’homme d’affaires, Diopsy, l’a publiquement accusé d’avoir fait un deal avec lui pour des terrains (d’une valeur de plusieurs centaines de millions). Le même Sonko a parlé de cabale sans attaquer Diopsy (avec qui il discute régulièrement dans les couloirs de l’Assemblée nationale). Fou de rage, il promettra une plainte, puis une citation directe, puis une sommation aux animateurs de Jakarloo. Depuis lors, on attend, point de plainte, ni de sommation, le « courageux » Sonko n’a pas osé aller au bout de sa logique. Cet homme qui se plait à dire tout et n’importe quoi, n’a pas encore apporté le moindre démenti contre les graves accusations de Diopsy. L’homme si prompt à écrire sur tout et à donner son penchant de mauvais expert dans bien des domaines, a cette fois-ci préféré faire le mort et ne rien dire. Il sait que les documents écrits sont là et que les propos du député Diopsy sont documentés. Il doit expliquer aux sénégalais, à quel titre, il distribuait des terrains à ses collègues et amis du syndicat des Impôts et Domaines ? Pourquoi un agent des domaines qui perçoit des millions de revenus par mois devrait bénéficier gratuitement de terrains évalués à des dizaines de millions de francs ?  

Ce sont ces questions qui l’interpellent directement qui méritent des réponses. Non des attaques fantaisistes contre l’Etat et les grands projets du Président Sall. Avant de finir, j’aimerais juste rappeler à Sonko qu’il avait promis de donner son salaire au peuple par des versements à des pouponnières et aux femmes transformatrices de Ziguinchor. Il y a moins de deux semaines, les responsables de la pouponnière de Kaolack qui attendaient cette promesse publique de Sonko ont fait une sortie médiatique pour dire qu’ils n’avaient encore rien reçu.  

El Malick Seck (Journaliste, homme politique et conseiller municipal à Thiès)

Facebook Comments