Comment Cheikh Ahmadou Bamba a célébré le premier Magal

0
256
Advertisement

Fils de Serigne Mountakha Mbacké (actuel Khalif des Mourides), Cheikh Khadim Mbacké est revenu sur l’historique du Grand Magal de Touba, dont l’édition de cette année se tient ce dimanche 26 septembre 2021. Lors d’un entretien avec l’Observateur, il a raconté la première célébration du Magal, avec Serigne Touba Mbacké.

D’après lui, c’est en 1922 (tous les historiens mourides ne s’accordent pas sur cette année de la première célébration du Magal), que Cheikh Ahmadou Bamba a pris la décision d’appeler toute la communauté musulmane à venir célébrer le Magal pour rendre Grâce à Allah.

Publicité

Pour la date, il a choisi le 18e jour du mois de Safar dans le calendrier musulman, correspondant à la commémoration de son départ en exil, le 10 aout 1985. Pour le « 18 Safar », Serigne Touba avait ordonné de sacrifier un mouton en son nom et de l’égorger à sa place en guise de gratitude et pour exalter et célébrer ce jour.

Pour le premier Magal, le guide religieux l’a célébré à Diourbel. La viande de mouton a été préparée par deux de ses tantes avant d’être servie aux personnes qui étaient présentes. C’est ce qui est à l’origine des «Berndé».

Pour son caractère festif et le fait d’égorger des moutons, les fidèles mourides ont commencé à appeler le 18 Safar «Tabaski Waat» (nouveau Tabaski). Ce qui n’a pas été du goût de Serigne Touba, qui a fait savoir aux fidèles que la Tabaski est une fête extrêmement importante et qu’il ne voulait pas faire d’innovation.

A ce moment, Serigne Touba a décidé de trouver un nom propre à cet événement. «Khadimou Rassoul a lors choisi le nom de Magal pour parler de 18 Safar», explique le fils du Khalife général des Mourides. À l’origine, chaque talibé célébrait le Magal là où il se trouvait, pourvu d’être conforme aux recommandations du Cheikh.

Mais, avec l’accession de Serigne Fallou Mbacké au khalifat, il appela tous les fidèles à rallier Touba pour célébrer le Magal.

Senenews

Pub