Coalition avec Karim et Khalifa Sall – PASTEF de Sonko au bord de l’implosion

0
364
Advertisement

Pour le choix des candidats aux Elections Locales, Pastef Kaolack a utilisé une méthode jugée opaque et cavalière. Des méthodes qu’utilisent les partis du système. Pour un parti « antisystème », il n’en fallait pas plus pour que des voix s’élèvent.

En effet, à Kaolack, des membres de Pastef ont protesté contre le processus de choix des candidats à la candidature pour la mairie de la ville. Ils accusent certains leaders d’avoir manigancé pour écarter des militants, avant de rejeter les candidats choisis dans le Saloum.

Publicité

« L’administrateur général du parti a signé une lettre circulaire dans laquelle il invitait toutes les coordinations départementales et communales d’organiser en leur sein un processus de sélection d’un ou des profiles à envoyer au niveau de la commission nationale d’investiture. A notre grande surprise, la section communale de Kaolack a décidé de faire une rétention d’information », a déclaré Mamadou Lamine Ndiaye, membre de Pastef Kaolack, sur la Rfm.

D’après lui, plus de 800 membres du parti ont été privés du droit de vote. « Il se trouve qu’actuellement, des militants se sont levés au beau jour et sont parvenus à la vente de plus de 800 cartes à l’intérieur de la commune de Kaolack… », a-t-il ajouté. Ces militants, qui se désolent du mutisme du bureau national de Pastef, interpellent les cadres pour revoir le mode de choix des candidats.

Pub