Chelsea – Inquiétude autour de Mendy à un mois du mondial

107
Advertisement

Il y a peu, Edouard Mendy était le sauveur de Stamford Bridge, mais comme on dit, dans le football tout passe vite et le passé n’y existe pas. Celui qui a tenu la barque quand tout allait moins bien est aujourd’hui relégué à une doublure depuis l’arrivée de Graham Potter. Faisant les frais d’un mauvais jeu aux pieds, Edu avance vers le mondial avec moins de confiance, comme le rappelle Foot Mercato.

Le Sénégalais qui a côtoyé la Division d’Honneur et le chômage à une victoire en Ligue des Champions en seulement 6 ans. Sacré meilleur gardien de la saison par l’UEFA et vainqueur du trophée de gardien de l’année par la FIFA il y a un an, le Sénégalais a depuis soulevé la Coupe d’Afrique des Nations. Lundi dernier, il a encore terminé 4e au trophée Lev Yachine remporté par Thibaut Courtois.

Publicité

Pourtant, hier soir, le vainqueur de la Ligue des Champions 2020 s’est à nouveau assis sur le banc de Chelsea et a regardé Kepa Arrizabalaga briller dans les cages sur la pelouse de Brentford. C’est même un peu grâce à l’Espagnol que les Blues ont ramené un point (0-0). Doublure de Mendy tout le temps du règne de Thomas Tuchel, l’ancien de l’Athletic retrouve la lumière.

Il peut remercier Graham Potter, qui le préfère à Mendy depuis son arrivée sur le banc des Blues. « J’ai été vraiment impressionné par son caractère et sa personnalité. Il prend ses responsabilités et c’est bien quand ce genre de personnes sont récompensées pour leurs efforts », expliquait l’entraîneur avant la rencontre de mercredi soir. Pour le moment, ce choix lui donne raison puisque le Basque en est à 5 matchs de suite toutes compétitions confondues sans prendre de but (8 matchs joués au total).

A ce jour, l’espagnol conforte son coach qui l’a fait confiance depuis le début. « Il vaut mieux laisser le football décider. Kepa a très bien fait les choses jusqu’ici et il a été soutenu de manière fantastique par Edu (Mendy). Le retour en forme de Kepa est vraiment une bonne nouvelle pour tout le monde. C’est bien que nous ayons de la concurrence à ce poste, nous avons besoin que les joueurs se poussent les uns les autres, car c’est ainsi qu’ils s’améliorent », avait déclaré Potter. Si Chelsea a retrouvé sa solidité défensive en partie grâce aux performances de son nouveau gardien titulaire, pour Mendy cette décision intervient au pire des moments. Nous sommes à un mois de la Coupe du monde et le portier de Chelsea est le numéro 1 des Lions, à ce jour.

Il n’a plus joué depuis le 3 septembre et vivait une grosse période de doute. Impeccable depuis son transfert à Chelsea à l’été 2020, il a vécu un véritable conte de fées, avant de descendre aussi vite de son piédestal. La faute à un jeu au pied défaillant au printemps dernier en quart de finale (aller) de Ligue des Champions face au Real Madrid. Ce jour-là, son erreur a permis à Benzema de marquer le but du 3-1. En début de saison lors de la 3e journée de Premier League, et toujours en manque de confiance, il commettait le même genre de boulette contre Leeds, pour une lourde défaite 3-0.

Thomas Tuchel avait déjà pris les devants en alignant Kepa lors de son dernier match au Dinamo Zagreb en C1. La nouvelle défaite en Croatie signera le licenciement du technicien allemand mais pas la fin des soucis pour Mendy. Pour ne rien arranger, l’ancien Rémois se blessait légèrement, manquant le dernier rendez-vous international avant le Mondial, et surtout, laissant la place à son concurrent direct, qui voyait là une occasion inespérée de rebondir. Transféré pour 80 M€ en 2018, il n’a jamais donné satisfaction à Chelsea, trop rarement décisif. Critiqué par les supporters également qui n’ont jamais eu confiance en lui, on dirait bien que sa 5e saison au club est la bonne. Au grand dam d’Édouard Mendy.

Pub