Chelsea : Edouard Mendy, toujours aux abonnés absents

160
Advertisement

Titulaire indiscutable avec Chelsea depuis son arrivée en provenance de Rennes, Edouard Mendy voit ce statut s’effriter semaine après semaine et ce, depuis l’arrivée de Graham Potter sur le banc à la place de Thomas Tuchel, limogé. Pour encore combien de temps ?

Décidément, Edouard Mendy (30 ans, 1m97, 86 kg) vit, sans doute, la période la plus compliquée depuis qu’il est arrivé à Chelsea en 2020 en provenance de Rennes. Rapidement propulsé dans les cages des Blues par Franck Lampard et conforté par Thomas Tuchel, le portier international sénégalais (25 sélections) avait conquis son monde en enchainant des prestations de classe mondiale et en étant toujours solide sur sa ligne.

Publicité

Sa première année avec Chelsea se passe bien avec des statistiques folles pour un joueur qui venait d’arriver dans un nouveau championnat. Vainqueur de la Ligue des champions avec à la clé trois records établis (le premier gardien à réaliser 9 « cleen sheets » en 12 matches, le premier gardien à n’avoir concédé que 4 buts en campagne européenne et le premier gardien africain de l’histoire à avoir remporté la Ligue des champions), vainqueur de la Supercoupe d’Europe et du mondial des clubs dans la même année. Sa deuxième saison est plus délicate malgré 43 rencontres disputées toutes compétitions confondues.

Le gardien sénégalais se rend coupable de plusieurs erreurs au cours de cet exercice mais Chelsea parvient tout de même à accrocher une troisième place en championnat derrière Liverpool et Manchester City (champion) et une élimination en demi-finale de Ligue des champions par le Real Madrid (futur vainqueur). Preuve de ses difficultés,

Edouard Mendy est relégué sur le banc des remplaçants depuis l’avènement de Graham Potter en remplacement de Thomas Tuchel limogé. Ce nouveau statut du natif de Montivilliers en France n’est pas venu du ciel. Loin de là. Ce dernier, coupable sur l’égalisation de Michail Antonio lors du choc face à West Ham (victoire 2-1 de Chelsea), venait de signer sa destitution du statut de numéro 1 au profit de Kepa Arrizabalaga après plusieurs erreurs de ce type.

C’est d’ailleurs son dernier match avec Chelsea. Entre temps, l’espagnol, qui avait été préféré lors des rencontres contre le Dynamo Zagreb, Red Bull Salzbourg et Milan Ac en Ligue des champions et face à Crystal Palace et Wolverhampton en championnat, a maintenu Chelsea à flop trois victoires, 1 nul, une défaite pour seulement 3 buts encaissés. S’il ne veut pas se retrouver éternellement remplaçant, Edouard Mendy doit se remettre en question et gommer ses petites imperfections qui l’ont perdu. Il doit retrouver la confiance pour aborder ces prochaines semaines pour être prêt à moins de deux mois de la coupe du monde.

Pub