Cheick Bamba Dièye à Niasse : “En 2012, vous étiez là avec une grosse pierre”

0
790

Le leader du Front pour le socialisme et la démocratie/Benno Jubël (Fsd/Bj) Cheikh Bamba Dièye a réagi, sur les perturbations à l’Assemblée, en marge du vote de la loi sur le parrainage. Une bagarre a éclaté entre les députés de la majorité et ceux de l’opposition, obligeant le président de l’Assemblée nationale à suspendre la séance pour 30 minutes. « En fait, ce n’est pas une bagarre proprement dite.

Il existe des gens qui, dans cet hémicycle, sont habitués à ces rivalités et font recours à la force et d’autres qui sont respectueux du règlement intérieur et des lois. Aujourd’hui, Dakar est telle une ville assiégée. Lorsqu’on a voulu leur dire la vérité lors des commissions, les députés de la majorité ont refusé de nous écouter. Nous ne nous appuyons que sur les prérogatives que nous confère le règlement intérieur.

Lequel prévoit dans ses dispositions que le député, après chaque lecture du rapport de la commission, a le droit de poser une question préalable pour donner une raison qui pourrait permettre d’ajourner les débats », a indiqué le leader du Fsd/Bj sur Zik Fm. Par ailleurs, Cheikh Bamba Dièye a déploré l’examen de cette loi qu’il juge « injuste ». « Une loi tape à l’œil, estime-t-il.

Elle constitue le 6e acte posé par le président Macky Sall pour saboter les élections et faire en sorte qu’il n’y ait pas de candidats à la prochaine présidentielle. Tout homme d’honneur, imbu de valeur devrait faire tout le nécessaire pour que tous les Sénégalais sachent que cette loi est inique. Et qu’elle est dramatique pour le peuple. Nous avons un président qui se fout complètement du respect des lois.

Cela ne l’intéresse pas. Aujourd’hui, on ne lui demande rien, on ne le supplie pas. Nous ne réclamons rien de plus que l’application du règlement intérieur de l’Assemblée nationale. Quand on parle à des gens qui refusent de vous écouter lorsqu’on leur dise la vérité, il est bon d’insister ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here