Centenaire d’El Hadj Malick Sy : le message du khalife général des Tidianes

561
Advertisement

El Hadj Malick SY, « Mujaddid » de son siècle ! « Allah envoie à la communauté des croyants tous les cent ans celui qui lui renouvellera Sa religion », hadith du Prophète PSL. 1922-2022, voilà cent ans que disparaissait notre maître, l’éducateur émérite, le réformateur inspiré et agréé de la religion, Mawlana Cheikh Al Hadj Malick Sy.

Cent ans après sa disparition, nous ne cherchons pas à célébrer un anniversaire mais voulons prendre prétexte du symbole du siècle comme horizon temporel choisi par Dieu SWT pour renouveler sa religion, comme l’a rappelé le hadith prophétique cité en haut , pour revisiter sa vie et son œuvre, rappeler et perpétuer son legs inscrit dans des textes fondamentaux et rapportés par des témoignages indiscutables.

Publicité

Seydi El Hadj Malick SY RTA fut assurément le mujaddid de son siècle par la densité de sa production intellectuelle et de son enseignement mais aussi par la profondeur de son action de rupture d’avec toutes les scories et déviations qui éloignent le croyant du dogme originel et le disciple du culte fondateur.

Sa vie et son œuvre méritent donc largement d’être revisitées à intervalles réguliers pour se conformer à l’injonction divine : « fa zakir, fa inna zikraa tanfa’ul muminina »

Mais la question à laquelle on est en droit de se poser c’est : que nous apporte celui qui renove (El Hadj Malick SY) pour qu’on puisse le classer parmi ceux visés par le hadith ? Quelles assurances nous a-t-il servi dans la dialectique qu’il a engagée entre la sharia et la haqiqa pour tirer son peuple de l’inertie spirituelle dans laquelle l’ont plongé plusieurs siècles d’obscurantisme

Pour y répondre, j’ai mandaté le Comité de pilotage placé sous la responsabilité morale d’El Hadj Malick SY Maodo, pour organiser une série d’activités allant dans le sens de revisiter son legs incommensurable autour du thème : El Hadj Malick SY, 100 ans après : lumière sur sa vie et son œuvre ». Je prie Dieu SWT que ces journées puissent davantage nous inspirer afin de mieux suivre ses traces.

Qu’elles soient le début d’une prise de conscience réelle pour valoriser davantage le patrimoine qu’il nous a légué, qui appartient à l’universel et qu’il nous faut transmettre intact aux générations à venir..

Serigne Babacar SY Mansour

Pub