Benoit Sambou sur la supposée tentative d’assassinat de Sonko : « Il faut qu’on arrête de stigmatiser la Casamance »

0
178
Advertisement

Bassirou Diomaye Faye responsable des cadres de Pastef avait parlé d’une tentative d’assassinat de Ousmane Sonko, leader du Pastef, en Casamance. Ce qui n’est pas du goût de Benoît Sambou, invité de Grand jury de la Rfm.

« C’est une insulte aux Casamançais, nous ne sommes pas des assassins. C’est la plus belle ville où on se côtoie, toutes les langues, toutes les ethnies y vivent en parfaite harmonie. Il ne faut pas qu’à chaque fois qu’un leader se retrouve en Casamance, prétend qu’il va y être assassiné. Nous ne sommes pas des assassins », se défend Ousmane Sonko.

Publicité

Poursuivant, il invite à ce qu’ « on arrête de stigmatiser les Casamançais. Il est beaucoup plus dangereux de vivre dans certains quartiers à Dakar qu’en Casamance. Personne ne s’est jamais senti en danger dans cette localité ».

Sur l’accusation de viol de Sonko, il ne veut pas en parler pour accorder la présomption d’innocence au mis en cause. Sur l’accusation de n’avoir pas joué franc jeu sur cette affaire alors que le président Sall a été attaqué, il répond ne pas parler des affaires pendantes en justice. « Je ne suis pas un enquêteur encore moins un juge et j’ai un profond respect en l’Etat en tant que tel. Par respect pour les institutions ».

Pub