Basket : les grosses révélations d’Abdourahamne Ndiaye « Adidas » sur son éviction du banc des Lions

0
286

En conférence de presse, ce vendredi matin, à Dakar, Abdourahamne Ndiaye « Adidas » a fait de grosses révélations sur son éviction du banc des Lions à un mois de la Coupe du monde de basket-ball.

« Je suis resté 8 mois sans salaire »

« A mon retour de la France, j’ai contacté Me Babacar Ndiaye (président de la FSBB) pour lui dire que je suis là pour travailler pour mon pays. Cela prouve que je suis un patriote. Pourtant, je suis resté 8 mois sans salaire durant les 18 mois. Durant tous mes 18 millions, je n’ai jamais eu de contrat. »

« On me demande de ne pas faire des déclarations publiques »

« J’avais l’engagement mutuel du Ministre des Sports. Lundi soir, on (le président de la FSBB) m’appelle pour me proposer un contrat d’une durée de deux ans et trois mois. Pendant les 2 ans, c’est 15 millions et les trois mois c’est-à-dire avant et pendant le Mondial ce sera sous forme de pigiste. J’a accepté malgré tout mais, je décidé de remettre cela à mon avocat avant de signer. On est tombé d’accord sur le principe, j’ai vu mon avocat à 16h. Mais, ce qui est bizarre c’est comme si on m’a remis le contrat de Cheikh Sarr l’entraîneur des Lionnes alors que je suis celui des hommes. Je voulais qu’on reformule la clause avec d’autres termes. Pourquoi mettre que je dois m’abstenir à faire des déclarations publiques qui pourraient ternir l’image de l’Etat Sénégal. Ce qui m’a dérangé. J’ai décidé de ne pas signer cela car je suis digne. »

« Je voulais qu’on enlève certains points du contrat »

« Cela faisait 5 mois que j’attendais, il (Me Ndiaye) me dit qu’il m’a appelé mais sans succès alors que je l’attendais depuis 5 mois. Je voulais qu’il enlever certains points pour continuer la collaboration et cela faisait un mois qu’il me demandait la liste. je ne pouvais pas le faire parce que je voulais d’abord signer mon contrat avant tout.Il dit qu’il m’a envoyé un Mail le soir au moment où je dormais. Pendant ce temps là, il est allé chercher un autre entraîneur. Pourtant, à la veille, j’ai discuté avec le Directeur Technique National (Maguette Diop) pour la publication de la liste des présélectionnés. On avait calé pour tenir un point de presse le lendemain, mais c’est en faisant mes ablutions que ma femme m’a dit que j’ai été limogé. La liste a été rechangée le lendemain. »

« Je n’ai jamais triché »

« J’accepte la volonté de Dieu. Je prie pour que le bon Dieu aide le Sénégal, mais je sais que j’ai fait ce que j’avais à faire, mais Dieu en a décidé autrement. Je n’ai jamais triché, j’ai toujours été sincère et je ne revendique pas mon patriotisme. Tout le monde sait que je suis Sénégalais. En France où j’étais, on sait que je suis un Sénégalais. Donc, c’est le Sénégal qui m’intéresse. Je ne suis pas dupe. Je ne suis pas dur, mais exigeant. On dit que je suis un entraîneur à caractère, mais je suis juste exigeant avec moi-même. Je suis le premier entraîneur africain diplômé. En ce moment-là, Babacar Ndiaye n’était pas là ».

Facebook Comments