Baba Diallo , DG de l’ASER : « Nous comptons relever le défi en exploitant toutes les opportunités en vue de stimuler les économies locales »

285
Advertisement

L’impactsite des villages de Bacco a été inauguré ce samedi dans la commune de Ndiob (Fatick) en présence du ministre Oumar Gueye, de l’ambassadeur de l’Allemagne au Sénégal, Sonke Siemon et du directeur de l’Agence sénégalaise d’électrification rurale (ASER), Baba Diallo. 

Ce programme qui « repose sur l’extension du réseau électrique et l’utilisation accrue des énergies renouvelables notamment le solaire pour électrifier les localités éloignées », comprend « une mini centrale solaire 50 kWc, un réseau basse tension de 5km, un système de potabilisation et de dessalement d’eau d’une capacité de 2000 L/heure raccordé à la centrale solaire, un système SatCom (Internet), une chambre froide conteneurisée autonome en solaire ».

Publicité

« Ce projet pilote que nous inaugurons constitue une réponse à une attente mainte fois renouvelée des populations et donne une suite concrète à notre engagement d’apporter l’électricité dans les foyers les plus reculés par l’utilisation des énergies renouvelables », s’est réjoui le directeur de l’Aser, Baba Diallo. 

« Ce projet, mis en œuvre par Africa Green Tech, est le fruit d’un partenariat fécond entre la commune de Ndiob, ASER et le promoteur », a-t-il ajouté, remerciant le maire de la commune de Ndiob « pour son appui et sa franche collaboration tout au long de la mise en œuvre de ce projet qui s’inscrit en droite ligne dans la politique du Gouvernement, soucieux de prendre en charge les préoccupations légitimes des populations ». 

« En effet, dans le cadre du PSE, SEM Macky SALL, Président de la république, ambitionne d’atteindre l’accès universel aux services électriques en milieu rural en 2025. Il s’agit de faire du Sénégal de tous un Sénégal pour tous sur les bases de l’équité territoriale et de la justice sociale. ; l’accès à l’électricité participe activement à la réduction des inégalités sociale et territoriale particulièrement dans le monde rural », dit-il.

Consciente des objectifs de développement durable à l’horizon de 2030, l’ASER « compte relever le défi en exploitant toutes les opportunités en vue de stimuler les économies locales. Ceci est en phase avec notre plan stratégique de développement 2019-2023 et notre vision de faire de notre structure « une agence moderne et performante, moteur de l’accès universel aux services électriques pour l’amélioration durable des conditions de vie des populations » d’où le partenariat entre les deux structures à savoir ASER et Africa Green Tec », a poursuivi Baba Diallo.

Dans cette dynamique de faire disparaitre ces inégalités territoriales, le directeur de l’Aser annonce que « d’autres villages de la région de FATICK seront électrifiés dans d’autres projets en perspective ». Cependant, il invite les populations « à s’approprier ces réalisations » en guise « d’accompagnement des efforts consentis par la commune, l’ASER et Africa Green Tec ».

Actu221

Pub