Attaques contre la DGE : Le ministre Antoine Félix Diome répond à Ousmane Sonko

130
Advertisement

Le ministre de l’intérieur déplore les attaques contre la direction générale des élections et la société civile, venant de certains responsables de l’opposition. Antoine Félix Diom déclare que l’article 76 du code électoral est très clair sur le dépôt des listes de candidatures. Il considère que Force restera à la loi. Il s’exprimait en marge de l’atelier organisé par la société civile, ce matin.

« C’est le lieu pour moi, d’apporter mon soutien aux membres de la société civile qui ont ces derniers temps fait l’objet d’attaques non seulement subjectives mais injustifiées. Nous connaissons le rôle de premier plan que la société civile a joué depuis les années 1990 pour l’avènement de notre démocratie au niveau où elle se situe aujourd’hui. Je voudrais également associer ces mêmes remerciements et soutiens à l’ensemble des acteurs du processus surtout la direction générale des élections », a argué le ministre de l’intérieur. 

Pour Félix Diome : « quand on est dans une compétition, le patriotisme s’exerce à travers la fougue et l’engagement de chacune et de chacun de nous  mais quand même nous devons savoir raison garder et mettre hors d’atteinte certains structures sans lesquels nous ne serions pas à ce stade ». Pour rappel, lors de sa dernière sortie, le leader du pastef, Ousmane Sonko  avait ‘’accusé’’ la société civile ‘’d’être à la solde’’de Macky Sall. 

Publicité
Pub