Assemblée nationale : les députés critiquent la proposition de loi d’ Aminata Touré

130
Advertisement

» Le débat doit être ailleurs. La vie chère, l’agriculture, la pêche, les inondations, l’éducation avec l’ouverture des classes, tels devaient être les préoccupations posées sur la table du président de l’Assemblée nationale et non des lois de futilités telle que celle qui nous a réuni aujourd’hui ». Se déplore M. Malick Diop, député de la mouvance présidentielle.

Pub