Amadou Mahtar Mbow, un repère, un modèle d’engagement !

0
219

Amadou Mahtar Mbow doit être considéré comme “un modèle d’engagement” et “un repère” à même de guider les jeunes générations africaines “vers des lendemains meilleurs”, a déclaré l’écrivain sénégalais Hamidou Anne, auteur d’un ouvrage consacré à l’ancien directeur général sénégalais de l’UNESCO de 1974 à 1987.

Intitulé “Amadou Mahtar Mbow, une vie, des combats”, cet ouvrage de 78 pages, édité par “Vives Voix”, a été présenté au public vendredi, au siège de l’UNESCO à Dakar, en présence de la fille de l’auteur. Hamidou Anne a expliqué qu’à travers cet ouvrage, il a voulu présenter à la jeunesse sénégalaise voire africaine, “un modèle d’engagement, de vertu et de constance”. “Aujourd’hui, on est à un moment où les passions tristes et confusions émergent, les nationalismes et les replis identitaires se révèlent, on a un problème de leadership sur le continent”, a-t-il souligné.  Dans ce contexte, l’on “a besoin de figure, de boussole comme Amadou Mahtar Mbow qui doit être considéré comme un repère pour guider les gens de ma génération vers des lendemains meilleurs”.  L’ouvrage de 78 pages, réparti en six chapitres, décline la trajectoire de l’ancien directeur général de l’UNESCO de 1974-1987, le premier Noir à diriger cette institution des Nations unies, “un homme à l’aune de ses ambitions, ses combats, ses convictions, ses réalisations, ses regrets”. Amadou Mahtar Mbow “est un intellectuel, enseignant, militant politique, diplomate, il a été à l’avant-garde du combat pour l’indépendance du Sénégal et fait partie des personnes qui ont construit le pays dès le début de son indépendance en 1960”, indique l’auteur.  Selon Hamidou Anne, “Amadou Mahtar Mbow est une figure qui au-delà de son engagement politique de l’époque, est resté comme quelqu’un au cœur de la problématique de la société” sénégalaise, de sa vie politique, culturelle et sociale, pour avoir notamment dirigé les Assisses nationales (juin 2008-mai 2009) et présidé à partir de 2013, la Commission nationale de réforme des institutions (CNRI), deux instances au sein desquelles ‘’il a mené un travail exemplaire”.  Le “héros” de l’ouvrage de Hamidou Anne, “militant des droits humains, du progrès social, du combat de l’égalité entre homme et femme”, constitue “une source d’inspiration au moment où règne la confusion, les querelles politiques où les vrais débats ne sont pas discutés”.  Aussi à travers la trajectoire personnelle du professeur Mbow et de ses nombreux combats, l’auteur souligne au marqueur sur des moments importants de l’histoire du Sénégal avant et après les indépendances.  “C’est un patriarche, un militant pour le progrès social au cœur de la Cité dont les convictions ont épousé les tumultes de notre histoire”, fait valoir l’écrivain.  Au-delà du récit qu’il propose, l’ouvrage de Hamidou Anne est complété par des images renvoyant à des moments et des endroits précis ayant marqué l’itinéraire d’Amadou Mahtar Mbow, comme lorsqu’il recevait le “Prix terre des hommes pour la paix” au siège de l’UNESCO en 1978.  Des témoignages de l’historienne Penda Mbow, du journaliste Babacar Touré et du philosophe Souleymane Bachir Diagne agrémentent cette publication. Etaient également présentes au siège de l’UNESCO à Dakar, d’éminentes personnalités sénégalaises dont l’historien Abdoulaye Bathily, l’ancien Premier ministre Mamadou Lamine Loum, l’ancien ministre de la Culture Abdoulaye Elimane Kane, ainsi que le professeur Boubacar Barry. 

Facebook Comments