Aliou Dembourou Sow et l’APR menacés : Le Pastef tisse sa toile à Vélingara-Ferlo

0
393
Advertisement

A l’image du mouvement Fouta tampi, «Ranérou wélani » risque de voir jour. Fatou Faye Diankha, licenciée par le Conseil départemental de Ranérou alors qu’elle était employée comme assistante du préfet, est devenue le visage de Pastef dans la zone, notamment à Vélingara- Ferlo.

«Enragée» par les conditions d’existence de ses parents, à savoir l’absence d’électricité, le désenclavement, elle est en train de tisser la toile de l’opposition dans cette commune. Depuis quelques jours, elle organise des cérémonies de massification du Pastef dans le fief du député Aliou Dembourou Sow, président du Conseil départemental et député de Ranérou. 

Publicité

«Nous voulons un changement à la tête du département. Nos élus n’ont rien apporté à notre département : Il n’y a pas de caserne de sapeur-pompier, d’infirmier à Vélingara, les jeunes sont laissés à eux-mêmes parce qu’ils ne bénéficient d’aucune formation professionnelle. 
Nous sommes obligés d’installer des panneaux solaires pour charger nos portables ou regarder la télévision », révèle la coordinatrice de la cellule de Pastef de Vélingara-Ferlo. 

Elle poursuit : «Pourquoi on devrait continuer à se ranger derrière des élus qui n’apportent rien aux populations. Nous nous battons pour changer les choses et les élus du département vont quitter lors des prochaines élections. 

Nous allons continuer les massifications, le porte-à-porte et les sensibilisations pour battre Aliou Dembourou Sow. Nous voulons que le mandat du Président Sall se termine tout de suite parce qu’il n’a réalisé aucune infrastructure dans notre département», poursuit Fatou Faye Diankha. 
Le Quotidien 

Pub