Aliou Cissé : « La sortie de Pape Abou Cissé n’est pas une sanction…»

0
110
Advertisement

Titularisé après une attente de deux ans sur le banc de touche de la sélection nationale, en qualité de remplaçant, Pape Abou Cissé a connu un match assez compliqué face au Togo. Impliqué dans le but des Éperviers qui ont ouvert le score sur un centre flottant, au niveau de la surface de réparation sénégalaise, le coup de tête hésitant de Papa Cissé a fini par trompé Édouard Mendy. Suffisant pour semer le doute dans la tête d’Aliou Cissé ? En tous cas, le coach des Lions n’a pas hésité à le faire sortir à la 70e minutes de jeu pour lancer Nampalys Mendy. 

Un choix qui a été perçu comme une sorte de sanction immédiate à l’endroit du défenseur central de l’Olympiakos. Un avis que ne partage pas Aliou Cissé qui s’en est expliqué après le match qui s’est soldé par un nul 1-1…

Publicité

« La sortie de Pape Abou Cissé n’est pas une sanction. On a voulu apporter autre chose, s’adapter à cette équipe togolaise qui était à trois dans le milieu de terrain. Quand on était à deux, ils étaient souvent en supériorité numérique, on a voulu rajouter un troisième joueur en milieu de terrain… C’est une évolution tactique plus qu’une sanction ».

Une explication somme toute logique mais ceci n’enlève en rien le timing et le choix porté sur le joueur impliqué dans l’ouverture du score même si le but a été attribué au Togolais Richard Nane. 

À ce propos, le sélectionneur des Lions semble s’être fait son idée : « on marque un but contre notre camp, sur un coup de pied arrêté. Tout de suite, le jeu change, la physionomie du match change. La confiance va du côté Togolais… »

Au vu de sa prestation du soir, assez mitigée, il est peu probable de revoir Abou Cissé aligné en défense centrale contre le Congo, ce dimanche 14 novembre. Sauf, si le coach décidait de lui redonner une seconde chance. Au cas échéant, Cheikhou Kouyaté et ou Abdoulaye Seck pourraient avoir leur chance… 

Pub