Afrique du Sud : l’Assemblée nationale au Cap entièrement détruite par un violent incendie

300
Advertisement

Pas de victime, mais des dégâts considérables. Au Cap, l’enceinte de l’Assemblée nationale, où siègent les députés sud-africains, a été entièrement détruite dans un violent incendie qui fait rage depuis dimanche matin, a annoncé dans l’après-midi le porte-parole du Parlement.

« La chambre où les membres siègent a entièrement brûlé », a déploré Moloto Mothapo. Les bâtiments les plus anciens du complexe du Parlement ont été édifiés en 1884. L’Assemblée nationale, la chambre basse du Parlement sud-africain, se situe dans ce qui est surnommé la « nouvelle aile », alors que la chambre haute, le Conseil national des provinces, se trouve dans l’aile d’origine.

Publicité

Après plus de dix heures d’un combat difficile contre les flammes, le feu n’était toujours pas maîtrisé par les dizaines de pompiers mobilisés sur place. Aucune victime n’est à déplorer, mais le bâtiment historique qui abrite une précieuse collection de livres et la copie originale du premier hymne national en afrikaans, Die Stem van Suid-Afrika (« la voix de l’Afrique du Sud »), chanté pendant l’apartheid, était déjà gravement endommagé en milieu de journée.

« Le toit de l’ancien bâtiment abritant l’Assemblée nationale s’est effondré, il n’en reste rien », avait alors déclaré à la presse le responsable des services de sécurité et de secours de la ville, Jean-Pierre Smith.

L’origine de l’incendie toujours inconnue

Plus tôt, des images aériennes sur les chaînes de télévision montraient d’immenses flammes s’échappant des toits. L’origine de l’incendie n’est pas connue, « une personne a été arrêtée et est en train d’être interrogée », a déclaré le chef de l’Etat, Cyril Ramaphosa, qui s’est rendu sur place.

Pub