Affrontements à Bokidiawé et Mboloyel – Un problème foncier oppose le maire et les populations

0
162
Advertisement

A quelques mois des élections locales, les habitants de Bokidiawé et de Mboloyel sont en parfaite désaccords avec le maire de la commune de Bokidiawé Khalilou Wagué.

La révolte a sonné dans la commune, les propriétaires terriens des deux villages sont descendus sur la rue pour dénoncer l’injustice et dire non à l’occupation de leurs terres par la mairie de la dite commune. En effet, depuis plusieurs jours les propriétaires manifestent leur colère suite à la décision de la mairie de lotisser les terrains qui séparent Bokidiawé de Mboloyel.

Après avoir mis à terre les travaux déjà entamé, ils ont été nombreux à répondre à la manifestation d’aujourd’hui. Pour exprimer leur mécontentement, les manifestants ont barré la route nationale numéro 2 ainsi retardant la circulation des voitures. L’intervention des gendarmes n’a pas alors tardé, ce qui a causé des affrontements entre ces dernières qui utilisaient des grenades lacrymogènes aux manifestants qui se défendaient en jetant des pierres.
Deux des manifestants ont été arrêtés avant d’être relancés par la suite.

Publicité

Selon I.Ndom, un des manifestants les autorités sont responsables de la situation, il pointe du doigt le gouverneur, le préfet et le sous-préfet en les accusant d’être de mèche avec le maire qui veut s’approprier leurs terres, il ajoute que plusieurs fois, ils ont demandé leur intervention mais ils n’ont jamais eu de réponse favorable. Selon monsieur Ndom toujours, une situation pareille s’est déjà passée dans la commune, il s’agit des terres de Diolol que la mairie avait récupérée avec l’aide de la corruption.

Toute fois, il faut noter que les propriétaires terriens ne sont pas contre le lotissement mais il déplore la manière de faire qui appelle toujours à la force. Ils disent êtres prêts pour un dialogue afin que la situation soit équitable.

Une rencontre est prévu ce mercredi entre le sous-préfet et les 5 délégués qui seront choisis par les propriétaires terriens pour trouver un terrain d’entente mais avant cela, un point de presse est prévu dans la journée d’aujourd’hui par les manifestants.

Daouda Ngom

Pub