Affaire Sitor Ndour : le procès renvoyé au 15 mars

25
Advertisement

La mère de la victime présumée a sollicité un renvoi pour constituer la défense de sa fille. Sitor Ndour accusé de viol déplore ce renvoi car « en prison les conditions sont très difficiles. Un report assez long ne m’agrée pas c’est pourquoi je sollicite un renvoi à une date non lointaine », a-t-il dit.

Son avocat Me El Hadj Diouf continue de réclamer pour lui une liberté provisoire. « Il a subi un lynchage médiatique. Rien n’atteste rien ne démontre le viol, un dossier vide aucune charge. Malgré tout on le prend en otage. Comme si on doit prouver quelque chose au peuple sénégalais. Pendant ce temps, d’autres personnes qui ont commis des crimes plus graves circulent librement. Je sollicite une mise en liberté provisoire de mon client. La société a besoin de Sitor Ndour », clame-t-il.

Publicité

Un autre de ses avocats, Me Baboucar Cissé estime que la mise en liberté provisoire de son client s’impose. « Le dossier est vide et les certificats médicaux disculpent notre client. Voilà un cadre à qui le Sénégal doit rendre hommage. Parce qu’on a peur de Ousmane Sonko on le prend en otage. Il faut le mettre en liberté. Il est régulièrement domicilié il n’a pas l’intention de se soustraire à l’action de la justice » .

Pub