Affaire des “Talibés” – Oustaz Aliou Sall s’érige en bouclier contre « les adversaires » de l’islam

0
70

Comme toujours, Oustaz Aliou Sall s’érige en bouclier contre « les adversaires » de l’islam. La bouche plaine de justesse, le prédicateur revient avec acuité sur se qui fait la scénographie de l’actualité sénégalaise.

Comme à l’accoutumée, le maître coranique se sert de son réseau social préféré pour s’adresser d’abord à tous ces gens, qui s’active pour la dégringolade de l’islam, en collaborant avec des Ong qui ont pour mission la mise en place d’un monde sans vertu, ni éthique encore moins sans valeur morale dans la société des humains.

Les Ong et leurs marionnettes sénégalaises indexés
Mais, prévient Aliou Sall, ces agitations contre l’islam, cette « noble religion », « ne sont que peine perdue ». D’ailleurs, selon Oustaz Oumar, « on ferait mieux de soutenir les Daaras, que de les combattre, car la paix du pays s’y trouve ».

Mais Oustaz Sall ne fera pas que s’en prendre aux détracteurs de l’islam au Sénégal qui veulent profiter de cet incident bien que fâcheux, car après avoir demandé la clémence pour le compte de son « parent en islam et confrère » mis aux arrêts, il ne manquera pas de rappeler les Oustaz à l’ordre.

Dans ce pays, pire a été pardonné
« On doit savoir choisir nos talibés. Les maîtres coraniques doivent faire attention et éviter certaines pratiques révolues. Les temps ont changé. Qu’ils gardent ceux qui veulent étudier le coran et libèrent les autres qui ne veulent pas… Je suis contre ces pratiques… », a terminé Oustaz Oumar Sall qui pense que le maître coranique incarcéré peut bien être pardonné car, dans ce pays, pire que son acte a été pardonné.

Facebook Comments