Accidents mortels sur les routes : Macky Sall doit-il limoger Mansour Faye ? (Par Mamadel BOCOUM)

209
Advertisement

Accidents mortels sur nos routes : Macky Sall doit-il limoger Mansour Faye ? (Mamoudel BOCOUM)

La série noire se poursuit sur nos routes des morts encore des morts. Le mois de septembre est bien parti pour battre le record de décès. Plus de 50 morts enregistrés déjà entre Dakar, Mbour, Tamba, une recrudescence des accidents où les acteurs du transport et l’État sont aux bancs des accusés.

Publicité

Des chiffres macabres qui font froid dans le dos pour ce mois de septembre. Après le Magal de Touba, les sapeurs pompiers avaient dénombrés 33 morts, récemment sur la VDN un camion avait tué deux personnes, le mardi 27 septembre 16 morts avaient été enregistrés dont 7 morts à Bandia
et 9 morts à Tamba
et le dernier à Grand Mbao ce mercredi 28 ou un camion citerne a écrasé un taxi et ses deux passagers.

L’ancien ministre de la santé Abdoulaye Diouf Sarr a été limogé par le Chef de l’État Macky Sall au lendemain de la mort de 11 nourrissons au niveau de l’hôpital Tivaouane après l’incendie qui s’était déclaré dans cet établissement sanitaire. Un limogeage apprécié par les sénégalais car ils considéraient que ce denier était le premier responsable du département de la santé et il fallait sanctionner pour montrer l’exemple. En effet depuis le début du mois de septembre plus de 50 morts ont été enregistrés sur les routes. Cette logique doit-elle être appliquée aussi au ministre des transports Mansour Faye ?

Le Chef de l’Etat Macky Sall à travers un tweet a présenté ses condoléances A
aux familles des victimes. « J’exprime ma solidarité suite aux accidents de la route survenus à hauteur de Koussanar et de Sindia. Je présente mes condoléances aux familles des personnes décédées et souhaite prompt rétablissement aux blessés. J’invite à plus de prudence et de responsabilité sur les routes « 

Mais ce tweet va-t-il suffire pour mettre fin aux accidents mortels ? Doit-il limoger le ministre des transports Mansour Faye pour donner l’exemple comme il l’avait fait avec Abdoulaye Diouf Sarr ?

D’aucuns diront que c’est pas le ministre qui est au volant des voitures accidentées. Cette considération pourrait être appliquée à l’ancien ministre de la santé car lui aussi n’était pas dans les blocs ou maternités pourtant il a été démis de ses fonctions de ministre. Logique pour logique le limogeage de Mansour Faye s’imposerait-il en attendant de mieux situer les responsabilités ?

Plusieurs facteurs sont liés à cette recrudescence des accidents entre autres indisciplines de certains chauffeurs, absences de freins de certains véhicules et de visites techniques, non respect du code de la route, transport de certains produits dangereux à des heures de forte circulation, l’absence de sanctions par nos autorités…..

N’est-il pas temps de faire les assises du transport ? de situer les responsabilités ? de renforcer les contrôles ? si l’on sait qu’on tend vers l’ouverture des classes et le Gamou. Deux événements qui vont entraîner beaucoup de déplacements à l’intérieur du pays.

Mamoudel BOCOUM Journaliste

Pub