Abdoulaye Baldé : “Je condamne avec la dernière énergie ces comportements sur le champ politique “

0
189
Advertisement

Des affrontements ont eu lieu hier lundi 11 octobre entre les partisans de Doudou Ka et ceux d’Ousmane Sonko. Trois personnes grièvement blessées sont notées du côté du parti Pastef/Les patriotes  Plusieurs leaders de la mouvance présidentielle ont dénoncé ces violences.

Apres Benoit Sambou, c’est autour du président de l’UCS, Aboulaye Baldé de siffler la fin de la récréation. “Je condamne avec la dernière énergie ces comportements sur le champ politique et en appelle à la responsabilité de tous les acteurs pour que plus jamais des situations pareilles ne se produisent. L’adversité politique a pour seul intérêt la diversité des idées qui fait jaillir la lumière qui devra guider sur le chemin de la prise en charge des préoccupations des populations. La force des arguments devrait toujours prévaloir sur l’argument de la force pour un climat politique apaisé telle que légué par nos aînés. Le Sénégal en général et la ville de Ziguinchor en particulier, au regard de ce qu’elle a déjà traversée, ne mérite pas de telles attitudes” dénonce le maire de Ziguinchor, cité comme une référence dans la région naturelle de la Casamance.

Publicité

Pour le député de l’UCS, “La violence est l’arme des faibles, restons donc fort, Unis et solidaires dans le respect de nos diversités d’opinions politiques”, conseille l’ancien ministre d’Etat, ministre, ministre des forces armées. 

Pub