18 Safar 2018 : Cheick Ahmadou Bamba, retour sur l’oeuvre d’un homme multidimensionnel

0
1115

Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké est un homme qui par ses prouesses ainsi que son dévouement envers le Tout puissant et son prophète Mohamet (Psl) a connu l’exile avec  les colons qui ont voulu le plier à leurs exigences. Mais 7ans de captivité n’ont pu avoir raison de lui jusqu’à la délivrance. Le 18 SAFAR va ainsi marquer à jamais  cet exile du Cheikh qui l’éleva  au rang de SERVITEUR  du PROPHETE MOHAMETH(Psl).

Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, plus connu sous les noms de Khadimou Rassoul ou Serigne Touba est né vers 1853 à Mbacké (Sénégal) ville fondée par son arrière grand père Muhammad Al Khayra . Issu d’une famille notable, sa mère Maryama Bousso ou Jaaratoullah (la proche d’Allah) était une femme vertueuse et pieuse, son père Mame Mor Anta Saly était un jurisconsulte réputé par ailleurs cadi du roi Lat-Dior. Mais face aux colons, le Cheikh a fait preuve d’une lucidité et d’un engagement sans faille envers le Tout puissant et son prophète Mohameth (Psl).Et à une époque coloniale où les colons régnaient en maître et ne pouvaient accepter qu’on leur oppose un pied de nez, Cheikh Ahmadou Bamba a choisi le jihad pour l’amour de Dieu. En effet, le 5 septembre 1895,  il fit l’objet d’un conseil privé expéditif à l’issu duquel sur la base d’allégations mensongères,  il a été condamné à la déportation vers la forêt inhospitalière de Mayumba (Gabon) où il a vécu plus de 07 ans (1895-1902) dans des conditions inhumaines. 07 ans où l’indifférence du Cheikh par rapport aux traitements inhumains que lui réservaient l’ennemi est à saluer. :   « Vous m’avez exilé sous prétexte que je suis un adorateur de Dieu qui mène le jihad.  Je vous donne assurément raison car je mène le jihad pour l’amour de Dieu. Mais mon jihad se fait à travers la connaissance et la pitié, à ma qualité d’adorateur de Dieu, de serviteur du prophète. Et le seigneur qui régente toute chose en est témoin(…) Et si les ennemis possèdent des armes par lesquelles ils sont redoutés. Mes armes quant’ à moi sont celles dont j’ai parléEt c’est ainsi que je mène le jihad ».C’est ainsi qu’après 7 ans d’exile où le colon a tenté de lui faire endurer  des épreuves inhumaines, Cheikh Ahmadou Bamba est revenu au Sénégal avec la mission accomplie .Celle de la consécration qu’il a reçu du bon Dieu qui l’éleva  au rang de SERVITEUR du PROPHETE MOHAMETH (Psl). Le 18 SAFAR marque ainsi la départ en exile du Cheikh commémoré depuis annuellement par la Oumah Islamique et la communauté mouride à Touba. Aujourd’hui, cet événement religieux  attire des millions et des millions de fidèles venant des quatre coins du monde entier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here