18 SAFAR 2018 : 7ans d’exil du Cheikh et les 7 dimensions du Magal de Touba

0
790

Le 18 SAFAR procède d’un jour d’Action de Grâce ayant consacré Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké au rang de SERVITEUR du PROPHETE MOHAMETH (Psl). L’exil  de Serigne Touba Cheikh Ahmadou Bamba est la grande Epreuve qu’il a assumée seul pour le Bonheur de la Communauté Musulmane.

Ce qui fait que le Magal de Touba possède un caractère multidimensionnel qui se résume à l’engagement sans faille du mouride et du musulman envers les enseignements du Cheikh et le respect au Ndigel. Le « Ndigel » l’un des déterminants fondamentaux de la célébration du Magal, c’est d’abord et avant tout, la confirmation de l’appartenance à la communauté mouride qui possède un sens très élevé du « Ndiguel. Ensuite le « Berndèèl » qui procède de la dimension festive du Magal de Touba .Les pèlerins doivent manger à leurs faims, conformément aux recommandations de l’islam mais aussi du Cheikh. On note aussi ldimension économique du Magal. En effet à court terme, le Magal génère une augmentation du volume d’activité de plusieurs secteurs économiques nationaux et un apport de richesses dans le tissu économique local. Pour ce qui  est de la dimension infrastructurelle, à long terme, le Magal favorise le développement et la modernisation de la ville de Touba.   

Dans un souci d’anticiper les besoins futurs des pèlerins dans leur diversité, plusieurs travaux ont été réalisés, ou sont en cours de réalisation à Touba  au cours de ces dernières décennies. La construction de l’autoroute ila Touba et grands chantiers de la ville sainte témoigne de la transformation futuriste de cette cité religieuse. Le Magal de Touba, c’est aussi l’occasion les mourides  de participer au renforcement des liens familiaux venus de tous les horizons du monde. Le Magal possède aussi une dimension éducative.

Le Comité d’organisation et les Dahiras organisent en effet de grandes animations culturelle avant, pendant et après le Magal, avec des conférences, des débats, des séminaires, des expositions, des chants religieux, à Touba, à Dakar, dans les autres régions du pays et dans le monde, dans les médias, sur Internet, et dans les universités.

En dernier ressort, on note le caractère international et diplomatique du Magal, par la présence à Touba de nombreuses délégations de pays étrangers, représentées en général par leurs ambassadeurs. Certains pays frontaliers du Sénégal comme la Gambie et la Mauritanie sont représentés à la fois par des officiels, par des Oulémas et par plusieurs milliers de pèlerins. Nul doute que Le Magal constitue un évènement qui contribue au succès de la politique diplomatique du Sénégal. Et ces sept dimensions du Magal de Touba étudiées par l’économiste Moubarak Lô correspondent à l’exile de sept ans du Cheikh à l’issu duquel, Dieu l’a élevée au rang de SERVITEUR du PROPHETE MOHAMETH (Psl).

Facebook Comments