14 Septembre 1997 : Mame Abdoul Aziz Sy “Dabakh 22 ans déjà !

0
761

Ce Samedi 14 septembre 2019 marque l’an 22 du rappel à Dieu du grand rassembleur, l’unificateur des foyers de tensions, Serigne Abdoul Aziz Sy. Le troisième khalife de El Hadj Malick Sy reste toujours dans les cœurs des sénégalais.

En plus des quarante années passées à la tête de la tarikha Tidjaniya, Moulaye Dabakh était l’homme d’action qui conjugua tous ses efforts pour la paix et la concorde nationale. Les fidèles et disciples tidjanes retiennent de lui un homme à l’âme débordante de foi, de générosité et de compassion à l’égard de tous.

Le Sénégal n’a pas encore séché ses larmes. Pour cause, Serigne Abdou Aziz Sy « Dabakh » (Rta) a joué un rôle important sur la vie religieuse, sociale et politique de ce pays. Retour sur la vie de celui qu’on appelle « l’Absent le plus présent ».

Fils d’El Hadj Malick Sy (Rta) et de Sokhna Safiyatou Niang, Serigne Abdou Aziz Sy (Rta) est né en 1904 à Tivaouane. Guide accompli, il était respecté par ses contemporains. Il constitue un exemple pour toutes les générations confondues.

Homme multidimensionnel,  Serigne Abdou Aziz Sy (Rta) a défendu avec énergie et dévouement l’islam. Il a porté très haut les recommandations d’Allah, le Tout Puissant, du Prophète Mohamed (que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) et de son maître Cheik Tidiane Chérif (qu’Allah l’agrée).

En 1957, suite aux disparitions successives de Sérigne Ababacar Sy (Rta) et Serigne Mansour Sy (Rta), il devient le khalif général des Tidianes qu’il a conduit avec succès.   Régulateur social, Serigne Abdou Aziz Sy « Dabakh » (Rta) était un homme qui ne se taisait quand sa société était en danger. Patriote dont il fut, il a joué un rôle de catalyseur à l’occasion de certains évènements importants de la vie politique du Sénégal comme les élections présidentielle et législatives. Souvent, il apaisait les tensions sociales et politiques au Sénégal.

Cultivé, il fait parti des marabouts sénégalais les plus instruits. Le Saint Homme a contribué à l’unité entre les confréries et au dialogue islamo-chrétien. Par ailleurs, il a joué un rôle considérable sur la consolidation de la Umma islamique. Il ne prêchait que la bonne parole.

Le 14 septembre 1997, il est rappelé à Dieu laissant derrière lui un immense legs. 21ans après sa disparition, il est et restera toujours dans le cœur des sénégalais.

Qu’Allah, le Très Miséricordieux, le rétribue pour son service rendu à l’islam. 

Puisse Allah lui accorder une grande Miséricorde et nous guider dans ses traces ! 

Dabakh ! Dabakh ! Dabakh !

Facebook Comments