Classé première université d’Afrique francophone sur le web : UCAD, les raisons d’une performance

0
178

En matière de présence académique sur le web, l’Ucad de Dakar est la première université en Afrique subsaharienne francophone, d’après l’édition 2021 du Webometrics Ranking (classement web des universités).  Une performance que Dr Sahite Gaye, directeur de la communication de l’Ucad, explique par les investissements réalisés dans les Tic, ces dernières années.

Selon l’édition 2021 du Webometrics  Ranking (classement web universitaire mondial lancé en 2004 par le Conseil national espagnol de la recherche), l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) est la  première université en  Afrique subsaharienne francophone en termes de présence académique sur le web et de services digitaux.  Elle est première en Afrique francophone et 77ème  au niveau continental. Ensuite, viennent respectivement l’Université d’Abomey-Calavi au Bénin qui est deuxième (91ème au niveau continental), l’Université de Yaoundé à la troisième place (105ème en Afrique).

Dans un entretien,  Dr Sahite Gaye, directeur de la communication de l’Ucad, lie une telle performance aux investissements réalisés  ces dernières  années. Il affirme  que ce rang vient renforcer la pertinence du thème de l’amphi de rentrée du 14 janvier 2021: «L’enseignement bi-modal : une  réalité  à l’Ucad».  L’enseignant-chercheur au Centre d’études des sciences et techniques de l’information (Cesti) ajoute que ce classement traduit aussi le «statut de référence  de l’Ucad qui montre la voie à suivre» dans la modernisation de l’enseignement supérieur. «L’Ucad a beaucoup investi dans  les Technologies de l’information et de la communication pour l’éducation (Tice) pour accompagner la formation et la recherche en produisant des ressources pédagogiques numériques», fait remarquer  Dr Gaye.  Il renseigne que l’Ucad a acquis une «ligne spécialisée de 150 Mégabits/seconde pour les services et un studio d’enregistrement de cours dans le cadre du projet Smart Education».

Une offre de formation améliorée par la dématérialisation

Dr Sahite Gaye explique que beaucoup d’outils numériques participent à l’amélioration de l’offre de formation en termes de disponibilité, de diffusion, de stockage, de visualisation et d’animation pédagogique. En outre, rappelle-t-il,  l’Ucad a instauré, cette année, la dématérialisation de façon systématique de la plupart des procédures engageant les étudiants. «Ces innovations concernent, entre autres, l’inscription complète, la visite médicale, le paiement des frais, la demande d’équivalence et d’admission, l’évaluation des enseignements ainsi que la généralisation du processus de délibération de toutes les formations dans la plateforme de la Direction de l’informatique et des systèmes d’Information (Disi) du Rectorat», détaille-t-il.  A ce titre, confie Dr Gaye, il existe un «centre de l’étudiant» qui est un environnement numérique de travail dédié spécialement aux étudiants.

Dans ce classement, en dehors de Yaoundé 1, on retrouve quatre autres universités camerounaises dans le top 10 de l’Afrique subsaharienne francophone. Il s’agit respectivement des universités de  Dschang, Buea, Maroua et Ngaoundéré. Les universités  d’Antananarivo (Madagascar), Félix Houphouët Boigny (Côte-d’Ivoire) et Kinshasa  complètent le top 10.

Le Soleil