Argentine : Diego Maradona enterré aux côtés de ses parents

0
198

A l’issue d’ un dernier hommage rendu avec ferveur par des milliers de fans, Diego Maradona a été enterré jeudi vers 20 heures (minuit, à Paris) lors d’une cérémonie familiale privée dans un cimetière de Buenos Aires, en Argentine. Un service religieux a été donné avant que la dépouille de la légende du foot, décédée à 60 ans d’une crise cardiaque, ne soit mise en terre dans un caveau familial aux côtés de ses parents.

Le corbillard transportant le cercueil recouvert du drapeau argentin avait quitté le palais présidentiel en fin de journée, salué par des milliers de personnes le long des routes avant l’ultime cérémonie, 47 km plus loin. Dans une intimité toute relative, puisque la cérémonie était filmée par drone et retransmise à la télévision.

Sur la route du cimetière, à Buenos Aires. AFP/Raul FERRARI/TELAM
Sur la route du cimetière, à Buenos Aires. AFP/Raul FERRARI/TELAM  

Des échauffourées

Plusieurs incidents étaient auparavant venus ternir le moment de recueil, aux abords de la « Casa Rosada », le siège de la présidence argentine où avait été organisée une chapelle ardente. Le cercueil avait dû notamment être déplacé, selon une source gouvernementale, des supporters déchaînés ayant envahi la cour de la présidence.

Des échauffourées ont par ailleurs éclaté à plusieurs reprises dans les rues adjacentes avec la police qui a fait usage de balles en caoutchouc et de gaz lacrymogènes en échange de projectiles en tout genre.

Des heurts ont éclaté entre fans et policiers./REUTERS/Matias Baglietto
Des heurts ont éclaté entre fans et policiers./REUTERS/Matias Baglietto  

L’hommage a dû paraître frustrant pour beaucoup, tous les fans n’ayant pu s’incliner devant le cercueil. Lors de cette veillée funèbre, ce dernier avait été recouvert du drapeau argentin et des divers maillots des équipes pour lesquelles Maradona a joué, notamment ceux de la sélection argentine et de Boca Juniors floqués du mythique numéro 10.

Le Parisien avec AFP