Affaire Sonko – Me El hadji Diouf précise: « Adji Sarr est là, en sécurité, et est prête à faire face »

0
156

Sa conférence de presse annulée par le Bâtonnier, Me El hadji Diouf, s’est quand même dans les colonnes de « Source A », sur l’affaire de présumé viol opposant Ousmane Sonko à jeune masseuse  Adji Sarr. L’avocat a invité le leader du Pastef Les Patriotes à démissionner de son poste de député à l’Assemblée nationale, au lieu d’attendre que son immunité parlementaire soit levée. Il a déclaré que « la fille est là, en sécurité, n’a pas bougé d’un iota et est prête à faire face » 

« Les avocats de la défense ont peur de la manifestation de la vérité. Sonko n’a qu’à faire comme Bougazelli (député du parti au pouvoir arrêté pour trafic de faux billets de banque) qui a été plus courageux que lui. Il a démissionné de l’Assemblée nationale et s’est mis à la disposition de la justice », a rappelé Me Diouf. 

D’après l’avocat, par ailleurs, homme politique, qui s’est toujours montré comme un farouche opposant à Sonko, ce dernier doit accepter de faire des tests ADN, pour qu’on puisse confronter son sperme et son sang, voir si c’est lui ou pas. « Ce n’est pas une affaire politique. Cela concerne deux Sénégalais. Quand quelqu’un est accusé de viol, s’il n’a rien à se reprocher, il n’a qu’à faire une confrontation et un test ADN. Ce test, on ne peut pas le manipuler », a déclaré la robe noire. 

Concernant l’accusatrice, Adji Sarr, qui est autant recherchée au Sénégal, Me El hadji Diouf qui s’est proposé de la défendre, a affirmé que la jeune masseuse est en sécurité. « La fille est là, en sécurité, n’a pas bougé d’un iota et est prête à faire face. Ils (les avocats de la défense) doivent demander à leur client de se mettre à la disposition de la justice, et d’accepter de faire des tests ADN… », a-t-il dit.