Affaire Hiba Thiam : Le procureur requiert 8 mois ferme pour Dame Amar et Cie

0
87

Le procès de Dame Amar et Cie tire en longueur. Le Procureur général vient de faire son réquisitoire dans cette affaire. Ainsi, le maître des poursuites a requis 8 mois ferme pour Dame Amar et Cie. Maintenant, il reste à savoir si le juge Amath Sy va suivre le parquet ou pas.

Revenant à la réquisition du procureur, qui a fait savoir que sur l’association de malfaiteurs, ce n’est pas une rencontre fortuite parce que tout a été programmé entre les protagonistes. Il y a eu un échange WhatsApp entre eux. La rencontre était programmée la veille et Dame leur avait demandé de venir tôt. Ce qui veut dire selon le parquet que les faits d’association de malfaiteurs sont établis.

Selon lui, tout est parti de Dame. Il a invité Bassène, et celui-ci est allé s’approvisionner en bière. Et c’est au retour qu’il appelé son ami Poupette. « Diadia et Hiba n’ont pas pu venir à l’heure et c’est pour cela qu’ils ont loué les services d’une tierce personne pour les conduire. Ils s’étaient retrouvés pour faire la fête et consommer de la drogue », a-t-il indiqué, avant de signaler que lorsque la copine de Louty Ba a demandé à celui-ci leur position, il lui a rétorqué chez Rougui en train de se défoncer.

Pour le procureur, les prévenus cherchent un moyen de se tirer d’affaire lorsqu’ils disent que la rencontre était fortuite. Concernant l’usage de la drogue, Louty et Bassène l’avaient confirmé à l’enquête préliminaire et ils ont tous été testés positifs à la drogue sauf Louty Ba. « Il s’y ajoute que des résidus de cocaïne étaient retrouvés sur divers endroits de l’appartement à savoir la table, le lit, etc.

Sur l’offre ou de la cession, c’est discutable parce qu’on ne peut pas dire que tel ou tel l’a apporté. Je demande la relaxe de Dame Amar pour ce chef. Mais il est coupable de facilitation à l’usage de la drogue puisque c’est lui qui a avait loué cet appartement.

Concernant le délit de non-assistance à une personne en danger, il est démontré que la victime était dans un état critique. C’est Dame qui est ressorti de la chambre en les avisant que c’était chaud, excepté Louty Ba. À cet effet, il requiert la relaxe de Louty Ba et de Alya Bakir pour non non-assistance à une personne en danger. Et demande au juge de le retenir pour les autres et de les maintenir dans les liens de la prévention.

Sur la violation du couvre-feu, le parquet demande au juge de déclarer Diadia Tall coupable de ce chef et requiert la relaxe pour Dame Amar et le condamner pour complicité sur la violation couvre-feu. Sur ce, il demande de condamner le policier, Lamine Diédhiou pour corruption. « C’est un agent de la fonction publique qui n’était pas en service », a-t-il affirmé à la fin de son réquisitoire.

Dakaractu